Hybrigenics : triste agonie pour la Biotech

Les nouvelles concernant Hybrigenics ne sont pas réjouissantes, la société a publié le 20 juin un communiqué suite à sa clôture de ses comptes 2018. Le PDG de la société partie pour être liquidée à l’amiable en janvier dernier, faute d’activité depuis un an déjà, a décidé de se passer d’une AGO pour voter les comptes. S’il se tient un jour, une AG, elle aura lieu au 3ème trimestre pour voter l’hypothétique rachat d’Hybrigenics par DMS.
Une drôle d’affaire que cette offre dont on sait pratiquement rien, sinon que plutôt que d’une cession d’Hybrigenics, il est question que ce soit Hybrigenics qui rachète les actifs de DMS dans les biotechs, des actifs dont on ne sait rien. Les discussions durent depuis 5 mois et rien ne dit que c’est une bonne affaire, ni même qu’elle va aboutir puisqu’il faudrait pour cela, un vote des actionnaires d’Hybrigenics en Assemblée Générale extraordinaire (pour augmenter le capital) et qu’il y a bien longtemps que c’est impossible faute de quorum.
Mais pendant ce temps là, la trésorerie continue d’être pompée. Il restait 1,9 millions € dans les caisses d’Hybrigenics au 31 décembre 2018 et le chiffre au 30 juin sera communiqué prochainement.  Il a fallu licencier les quatre derniers cadres avec des indemnités à la clé, payer les administrateurs soit 140 000 € de jetons de présence en 2018 et il n’y a pas de raison qu’il n’en soit pas de même en 2019.  Hybrigenics fait un chèque annuel de 110 000 € à son commissaire aux comptes Ernst & Young. Quant au PDG, s’il n’y a pas d’AG, il n’y aura pas de vote sur sa rémunération, ce qui évitera les questions sur les 22 500 € qu’il perçoit mensuellement et qui vont continuer à tomber tant que la caisse ne sera pas vide. Tout ça fait beaucoup pour une société qui n’a plus aucune activité depuis un an !
On se demande par quel miracle, une société dont les fonds propres avoisinent maintenant probablement le million € sans dette, peut valoir 5 millions € en Bourse. La valorisation d’Hybrigenics est un mystère !
Si un deal avait lieu un jour, avec Diagnostic Médical System, les actionnaires d’Hybrigenics auraient 20 % du capital avant l’opération nous dit-on.  Des chiffres qui laissent penser que les actifs mystères apportés par DMS auraient une valeur de…20 millions € quand DMS dans son ensemble cote 17 millions € en Bourse…et réalise un chiffre d’affaires de quelques millions € !
Quoiqu’il en soit de cette fantaisie, l’opération ne se fera qui si l’AMF donne sa dérogation à une OPA nous dit le communiqué d’Hybrigenics qui diffuse ces quelques nouvelles. Seule certitude par conséquent, le conseil, les CAC et le PDG vont  pouvoir continuer à pomper ce qu’il reste de la trésorerie… A quand la fin de l’acharnement thérapeutique ?
 
 
📷📷📷📷📷
Extrait du communiqué d’Hybrigenics :
« La position de trésorerie au 31 décembre 2018 était de 1,9 million d’euros, en baisse de 73% par rapport à celle du 31 décembre 2017. Cette position a évolué durant la première partie de l’année 2019 en raison des factures reçues des centres cliniques depuis le 1er janvier, des indemnités versées dues au licenciement de tous les salariés et des frais de maintien d’activité de la société en attente de la reprise en cours. Un point de trésorerie au 30 juin 2019 sera communiqué durant le mois de juillet.
📷
Projet de prise de contrôle d’Hybrigenics par DMS Group par voie d’apport partiel d’actifs
DMS Group et Hybrigenics négocient depuis février 2019 l’apport de DMS Biotech, la division de DMS Group dédiée aux biotechnologies, à Hybrigenics (cf. communiqué de presse du 7 février 2019). Les vérifications nécessaires et les analyses appropriées (« due diligences ») sont terminées. Un commissaire à la scission et aux apports a été désigné par le Tribunal de commerce de Montpellier.
Sous réserves de l’avis du commissaire sur les pourcentages résultant de l’opération (émission d’actions nouvelles en rémunération de l’apport de DMS Biotech) et de l’approbation des actionnaires, DMS Group détiendrait 80% d’Hybrigenics et les actionnaires d’Hybrigenics avant l’opération en possèderaient 20%. Sous réserves de la signature d’un traité d’apport et de l’obtention d’une dérogation de la part de l’Autorité des Marchés Financiers à l’obligation de déposer un projet d’offre publique, le projet d’apport partiel d’actifs devra être soumis à l’approbation des actionnaires respectifs d’Hybrigenics et de DMS Group lors d’assemblées générales extraordinaires qui pourraient être convoquées dans le courant du 3ème trimestre 2019. »

Poster un Commentaire

  S'abonner  
Me notifier des