Portefeuille de minoritaires.com au 17 avril 2019

Nous publions la liste des valeurs détenues en portefeuille au 17/04/2019.

ACCOR – FR0000120404 ( suivi post cession d’actifs significatifs)
ALSTOM-FR0010220475  (suivi apports d’actifs prise de contrôle par Siemens)
ESSILORLUXOTTICA – FR0000121667 EL ( suivi échec gouvernance)
EURAZEO – FR0000121121 RF ( suivi de la gouvernance)
GEMALTO – NL0000400653 GTO ( opération financière en cours)
GROUPE EUROMEDIS – FR0000075343 (suivi post OPA)
HYBRIGENICS- FR0004153930 ( suivi AG et dissolution)
PERNOD RICARD- FR0000120693 ( suivi gouvernance & AG)
L’OREAL- FR0000120321 ( suivi rachat d’actions)
SCOR – FR0010411983 SCR ( suivi de la gouvernance)
SOCIETE GENERALE-FR0000130809 (suivi dossiers litiges)

Nos trois sorcières
SEQUANA RGPT- FR0011352590 (suivi post restructuration financière)
CGG RGPT-FR0013181864 (suivi post restructuration financière)
SOLOCAL GROUP RGPT – FR0012938884 (suivi post-restructuration financière)

Au 17 avril 2019, notre portefeuille abrite donc les titres de 14 valeurs compte tenu de l’apport de nos actions Gemalto à l’OPA de Thales qui n’a pas été encore réalisé. Nous avons acheté des actions Eurazeo et Scor, pour assister aux prochaines assemblées générales de ces sociétés dont nous avons mis la gouvernance sous surveillance.

Tous ces titres ont été acquis au moment où ils ont fait l’objet d’une attention particulière de la part des minoritaires. Ces achats nous permettent simplement de partager l’expérience de nos lecteurs actionnaires (réception d’information, convocation aux AG, informations sur les opérations financières, accès à Votaccess).  Le montant total du portefeuille atteint 5919,40 € et 8 lignes sont dans le rouge à cette date compte tenu des frais d’acquisition. Seuls EssilorLuxottica, Pernod Ricard, Alstom, Gemalto et Hybrigenics génèrent un gain.

Nous conservons nos trois sorcières Solocal, Sequana et CGG, par curiosité. Ces trois valeurs n’ont pas cessé de décevoir. Les deux premières seront encore en situation difficile cette année et on peut craindre  à brève échéance, une recapitalisation avec probablement une nouvelle dilution, selon nous. La gestion ne s’améliore pas mais les dirigeants continuent à se rémunérer grassement.

Le BSA CGG Rgpt : exit l’attrappe-nigaud

Notre ligne de CGG BSA dans le PEA nous posait un problème. Nous avons été obligés d’ouvrir un compte titre pour nous en débarrasser. Ce qui a été fait.  Nous retiendrons la leçon : lorsqu’une société émettra des BSA pour les donner à ses actionnaires, nous vendrons le titre avant.

Les banques savent très bien obtenir des changements législatifs quand il s’agit de leur intérêt propre. La Fédération Bancaire Française devrait être capable de faire du lobbying dans l’intérêt des clients des banques, pour demander que l’on puisse vendre, acheter ou exercer des BSA dans le PEA.

Nous en profitons pour signaler les dysfonctionnements auxquels nous sommes confrontés comme beaucoup d’actionnaires individuels.

Votaccess c’est formidable, encore faut-il que ça fonctionne ! 

Alors que commence la saison des AG et que nous essayions depuis plusieurs jours de voter en ligne depuis notre PEA de la Caisse d’Epargne Ile-de-France depuis nos Mac avec Safari, l’utilisation de Votaccess était impossible. L’essai sur un système Windows 8 avec Firefox, a été également un échec. Nous n’avons donc pas pu voter en ligne à l’AG de L’Oréal, la dead line étant passée.

La société Slib (qui propose Votaccess), nous a indiqué aimablement après vérification qu’elle n’avait pas de problème avec les PEA des Caisses d’Epargne. La Caisse d’épargne Ile-de-France où se trouve notre compte ( leur interface vient d’être changée) n’a pas été capable de nous expliquer ce qui se passait et ceci a duré deux jours. Notre agence Ecureuil, a refusé de nous donner un contact direct avec les services techniques du teneur de compte -probablement Natixis- pour que nous puissions comprendre le type de problème qui pouvait se présenter ( aucune erreur ne s’affichait).

Nous pensions qu’il était devenu impossible de voter en ligne, d’obtenir des attestations de détention de titres, de donner procuration ou d’obtenir des cartes d’admission en ligne, comme le permet le système en ligne Votaccess. Finalement, nous nous sommes aperçus, que la nouvelle interface Bourse de l’Ecureuil, exigeait qu’on désactive le blocage des fenêtres pop-up du site des Caisse d’épargne (des fenêtres qui s’ouvrent de façon intempestive). Une fois le changement fait (voir ci-dessous) l’accès aux services de vote proposés par Votaccess, est redevenu possible. Les Caisses d’Epargne ou Natixis, s’étaient bien gardées de l’expliquer à leurs agents et donc à leurs clients.

A ce jour, pratiquement tous les courtiers en ligne et les banques offrent la possibilité de voter en ligne aux aG via Votaccess. Il ne faut pas s’en priver, c’est un devoir d’actionnaire. Le cas échéant, relisez notre article sur ce que vous devez savoir pour voter et/ou participer aux AG. Si vous voyez dans votre portefeuille le petit icône Votaccess, faites l’essai et si nécessaire débloquez comme nous l’avons fait ( ici avec Safari) vos fenêtres pop-up pour y avoir accès :

 

Voici comment se présente la fenêtre Votaccess sur votre PEA. Vous pouvez voter en ligne, donner procuration, demander une carte d’admission ou une attestation de détention de titres (indispensable pour poser des questions écrites)
Si votre fenêtre Votaccess est bloquée, et si vous utilisez Safari sur votre Mac, vous devez débloquer la fenêtre dans le module Préférence de Safari ( en haut à gauche de votre écran)puis aller sur sites internet et choisir cliquer sur Pop-up puis le site utilisé ( votre intermédiaire ici la Caisse d’épargne), puis « autoriser » l’accès.

 

 

 

Poster un Commentaire

  S'abonner  
Me notifier des