La CDC rallie 63 % des votes d’Icade contre Crédit Agricole Assurances

Il est bien difficile de trouver sur le site internet d’Icade à la rubrique assemblée générale quel a été le score des résolutions externes présentées par Crédit Agricole assurances, à l’occasion de son AG ( voir notre article ). Pas moins de 41 documents ont été mis en ligne par Icade à la rubrique Assemblée Générale 2018. Celui qui cherche se noie très vite¹. Il n’y a pourtant rien d’anecdotique dans ces résultats de vote. Le score réalisé par Caisse des dépôts ( contre Crédit Agricole qui a déposé trois résolutions externes) présente un intérêt particulier : celui de pouvoir compter les voix ralliées par la Direction et l’actionnaire dominant la Caisse des Dépôts contre Crédit Agricole Assurances.

On notera que sur les 73 904 542 d’actions qui composent le capital d’Icade ( 73 904 542 droits de vote), la CDC qui possède 39 % du capital est rangée du côté du conseil d’administration. Ils  ont obtenu que 46 387 683 voix se prononcent « contre » la résolution de nomination comme administratrice de Françoise Debru, directrice des investissements de Crédit Agricole Assurances. La Direction et la CDC  ont donc rallié à leur panache 62,7 % du capital et 74 % des voix exprimées en AG contre l’assureur qui lui, détient 18,5 % d’Icade. Ce dernier n’a réuni que 26 % du capital soit 37 % des suffrages en AG. Un tel soutien de la CDC est très surprenant alors qu’il s’agissait d’appliquer le code Afep Medef et d’ouvrir davantage le conseil à des administrateurs soit indépendants, soit légitimes. Il prouve en tout cas si nécessaire que la prétendue indépendance du président Martinez du principal actionnaire, est sujette à caution.

Pour ceux qui avaient encore un doute, ce score nous transmet un autre message. En janvier dernier, des rumeurs  prêtaient à Foncière des Régions dont Crédit Agricole Assurances est l’un des actionnaires, l’intention de lancer une OPA sur Icade. Or, compte tenu du score atteint par la Direction d’Icade à cette AG du 25 avril, avec le soutien de la CDC, il est évident  qu’elle est en position de force pour refuser toute intrusion. Le conseil est capable de se rallier les deux tiers du capital d’Icade contre l’assureur, aucune OPA n’aura lieu sans son aval.

On constatera que la position du pôle assurance de la Banque verte, n’est pas si insignifiante non plus. Au capital d’Icade, Crédit Agricole et ses « amis » ont réuni une minorité de blocage en AG ( + 33,33 %). Ils peuvent la faire valoir, le jour où il faudra voter une résolution relevant de l’AGE. L’histoire n’est donc pas terminée.

(¹) Les scores de ces résolutions sont quelque part dans les 41 documents mis en ligne sur le site d’Icade à la rubrique AG 2018. Pour trouver le résultat du vote des 5 résolutions ( externes émanant de Crédit Agricole Assurances, des salariés ou ajoutée  par Icade) on doit se référer au résultat des votes qui figure dans le 31ème document intitulé « Compte-rendu de l’Assemblée Générale Mixte du 25 avril 2018 ». En page 3 se trouve le tableau de résultat des votes. Dans ce tableau qui donne les scores, les résolutions sont simplement mentionnées par leur numéro ou lettre. En fait ce sont six résolutions qui ne figurent pas dans le 20ème document intitulé « Livret de convocation incluant le texte des projets de résolutions ». Les actionnaires n’ont été informés de leur présence que très tard ( quand ils l’ont été). Il faut se reporter au 21ème document « Addendum au livret de convocation »  pour trouver sous quel numéro ou lettre, ont été votées les résolutions externes ou rajoutée. On découvre au passage que la résolution 23 initialement « pouvoir pour formalités » a été remplacée par une résolution 23  » attribution d’actions aux salariés » qui curieusement a obtenu un score proche de 100% comme pour « un pouvoir pour formalité, ce qui laisse penser qu’il y a pu avoir confusion.

 

Poster un Commentaire

  S'abonner  
Me notifier des