Commentaires
  1. Sébastien

    Article instructif mais je ne comprends pas du tout pourquoi chez Fnac, le PDG a tenu à percevoir ses rémunérations pluri-annuelles en cash (actions ou stock-options) au lieu de les toucher en actions, ce qui lui aurait permis de faire une grosse économie d’impôts à mon avis et une plus value confortable. Pourquoi choisir ce mode de rémunération, options de performance ou unités de valeurs, s’il est moins favorable ?

    • minoritaires.com

      Bonjour,
      Nous nous sommes posé la même question et voici la réponse d’un spécialiste qui a bien voulu nous répondre. Nous le remercions de cet éclairage.
      « Selon les époques, les régimes fiscaux en France des instruments en capitaux (AGA et SO) sont plus ou moins favorables que la rémunération à l’aide d’instruments indexés équivalents en cash (phantom shares, stock appreciation rights…). Il faut également prendre en compte la déductibilité fiscale du coût des plans à l’IS, pour l’entreprise et pas seulement pour le dirigeant. Ainsi par exemple, au début du quinquennat Hollande une rémunération en cash coûtait globalement moins cher. Enfin, alors que pour une rémunération en cash les cotisations sociales employeur et salarié peuvent apporter des nouveaux droits (retraite par exemple), ce n’est pas le cas pour les instruments en capitaux. Voilà donc qui a pu donner à réfléchir.
      De plus, une rémunération en cash est moins lourde à mettre en œuvre: pas de vote en AGE comme pour approuver l’enveloppe d’AGA ou de SO, pas besoin en cas d’attribution aux mandataires sociaux d’améliorer la participation, ou l’intéressement ou de généraliser l’attribution à l’ensemble des salariés. Et puis une rémunération espèces peut être plus facilement déployée internationalement (dans certains pays la rémunération en capital pose problème).
      En conclusion, le choix entre instruments en capitaux ou instruments indexés dépend des circonstances et des priorités de l’entreprise. »

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *